Paris 2024 : ces athlètes qui concilient études et préparation pour les Jeux olympiques

Pour de nombreux athlètes, participer aux Jeux olympiques en France est un objectif de vie majeur. Certains d'entre eux, en plus de cette quête sportive, poursuivent des études ambitieuses, nécessitant une adaptation constante de leur emploi du temps chargé en vue de la préparation pour Paris 2024.


À 200 jours de la cérémonie d'ouverture, cinq jeunes athlètes partagent leur expérience de la gestion quotidienne entre études et entraînements. Parmi eux, Gabriel Bordier (20 km marche), étudiant en médecine, et Ugo Didier (nageur handisport), étudiant ingénieur, sont déjà qualifiés. D'autres, tels que les volleyeurs Théo Faure et Clémence Vieira (beach-volley), étudiants ingénieurs à l'Insa Toulouse, et la championne de France du 800 mètres Léna Kandissounon, en master de communication à Sciences Po Paris, espèrent les imiter.


La préparation pour Paris 2024 exige une flexibilité considérable dans le rythme scolaire. Certains, comme Ugo Didier, médaillé d'argent aux Jeux paralympiques de Tokyo, adaptent leurs cours pour consacrer plus de temps à l'entraînement. Les étudiants-athlètes jonglent avec des horaires flexibles et des cours à distance, tandis que d'autres bénéficient de tutorats spéciaux ou de cursus adaptés.


Malgré la pression liée à l'approche des Jeux, ces athlètes soulignent l'importance d'équilibrer leur vie académique et sportive. Leur capacité à gérer les imprévus et à accepter le renoncement à la perfection se révèle cruciale. L'équilibre entre les études et le sport devient une échappatoire nécessaire pour éviter de s'enfermer dans la pression de la performance. Les études offrent également des avantages, comme la capacité à mieux anticiper les périodes de blessure ou à comprendre les aspects médiatiques du sport.


Bien que la préparation aux Jeux olympiques implique souvent une réduction du rythme scolaire, ces athlètes reconnaissent que la réussite professionnelle est tout aussi cruciale pour leur avenir, que ce soit en tant que sportif de haut niveau ou pour l'après-carrière. L'équilibre entre les deux carrières élite reste un défi, mais ces athlètes savent que la clé du succès réside dans la gestion judicieuse de leur temps et de leurs priorités.

Articles récents